DépressionVie heureuse

Dépression post-partum: symptômes et traitement

Dépression post-partum Posted On
Posted By Alex Perez

L’accouchement a un impact transformateur sur le corps d’une femme. Faire grandir une vie en soi entraîne des changements hormonaux et physiques drastiques avant, pendant et après l’accouchement. Si vous ressentez un changement négatif dans votre santé mentale après l’accouchement, vous souffrez peut-être de dépression post-partum.

Après l’accouchement, notre corps subit des changements dans nos niveaux d’œstrogène et de progestérone. Ces changements ont un impact considérable sur votre humeur et votre santé mentale.

Comment savoir si je souffre de dépression post-partum?

dépression post-partum comment savoir

Il est généralement normal de se sentir radicalement différent jusqu’à environ deux semaines après l’accouchement. Cependant, si les sentiments persistent pendant plus de deux semaines, vous devez être évalué pour la dépression post-partum.

Certains symptômes de la dépression post-partum comprennent:


● Ne pas se sentir connecté à votre bébé
● Pensées intrusives à propos de votre bébé
● Négliger votre propre hygiène ou celle de votre bébé
● Incapacité à se concentrer
● Changements d’humeur drastiques
● Irritabilité
● Incapacité à profiter des activités que vous aimiez autrefois
● Attaques de panique
● Fatigue
● Pensées suicidaires
● Pensées à vous faire du mal à vous-même ou à votre bébé

En raison de la fluctuation des hormones, le «baby blues», on peut s’attendre à se sentir triste, déprimé ou «différent» pendant les deux premières semaines. Vous pouvez même ressentir une légère tristesse en vous réadaptant à l’arrivée d’un nouveau membre de votre famille. Cependant, si vos symptômes sont sévères, il est peut-être temps d’en parler à un professionnel de la santé mentale.

La dépression post-partum est-elle courante?

La dépression post-partum, même si elle semble intimidante, est assez répandue. Ne soyez pas timide ou ne vous sentez pas coupable en mentionnant vos sentiments de dépression ou d’anxiété à votre médecin lors de vos examens post-partum. La plupart des médecins vous demanderont de répondre à 10 à 12 questions sur votre santé mentale lors de votre visite post-natale, après deux semaines. Ils évalueront votre score et détermineront si vous souffrez de dépression post-partum.

Que puis-je faire si je souffre de dépression post-partum?

dépression post-partum que puis-je faire

Parlez à un professionnel de la santé mentale – Si vous sentez que vous souffrez de dépression post-partum, parlez-en à votre professionnel de la santé ou appelez un professionnel de la santé mentale. Ils pourront vous évaluer et diagnostiquer votre cas. Si vos symptômes ne sont pas suffisamment sévères pour être considérés comme une dépression post-partum, ils peuvent toujours vous voir pour traiter un trouble d’adaptation. Ce cas se pose lors que vous avez du mal à vous adapter aux changements importants de votre vie.

Construisez votre groupe de soutien – Les amis et la famille font une énorme différence dans les soins post-partum. N’hésitez pas à demander de l’aide ou même à demander à quelqu’un de s’occuper de votre bébé et de vos enfants afin que vous puissiez faire une sieste supplémentaire dans la journée ou parler de vos émotions. Cela peut vous sembler étranger au début, mais un soutien solide peut vous aider à gérer votre dépression post-partum.

Mouvement et exercice – Une fois que vous êtes autorisé à faire de l’exercice, faire une promenade à l’extérieur ou accordez*vous du temps pour bouger. Ceci peut vous aider à gérer votre dépression post-partum. L’exercice libère des hormones «du bonheur» telles que la dopamine, les endorphines, la sérotonine et l’ocytocine. Ces hormones jouent un rôle crucial dans la gestion des problèmes de santé mentale.

Prévoyez du temps pour profiter des activités – Même si c’est que durant une heure par semaine, pendant qu’un membre de la famille ou un ami vous aide avec le bébé et les enfants, prenez le temps de profiter des activités que vous aimez habituellement. Au début, vous pouvez vous sentir coupable de votre absence; cependant, consacrer du temps à vos soins personnels contribuera à votre bien-être et favorisera le bien-être et la santé de votre famille.


Passeportsante.net: Dépression post-partum: Que faire?

Naître et grandir: La dépression post-partum

Doctissimo.fr: Dépression post-partum : les symptômes et traitements

Related Post

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments